» » » ISF - Investissement PME

Réduire l'impôt sur la fortune : Investir dans les PME


 

Souscrivez un Mandat de gestion.

Outil patrimonial haut de gamme. Il offre à l'investisseur une réduction d'impôt supérieure à celle des FCPI ou FIP.

Investi essentiellement dans les PME non cotées, le solde dans les OPC diversifiés (monétaire, obligation, action).

 

-----

Investissez dans un FCPI, FIP

- FCPI ISF, fonds commun de placement dans l'innovation. Répartition : 60 % PME européennes non cotées, innovantes ; 40 % OPC diversifiés

- FIP ISF, fonds d'investissement de proximité. Répartition : 60 % PME françaises non cotées situées sur 4 régions limitrophes ; 40 % OPC diversifiés

- FCPI et FIP peuvent investir 100 % dans les PME pour optimiser la réduction d'ISF.

Formule de calcul : Réduction ISF = montant investi (hors droits d'entrée) x quote-part de titres éligibles x 50 %

 

-----

Mandat de gestion, FCPI, FIP, avantages fiscaux.

Trois avantages fiscaux, sous réserve de détention des parts de 5 ans minimum.

- A la souscription. Réduction d'ISF : 50 % du montant investi (hors droits d'entrée) ; pourcentage pondéré par la quote-part de titres éligibles. Avantage fiscal annuel plafonné à 45 000 € (mandat de gestion), 18 000 € (FCPI, FIP).

- Pendant la période d'investissement. Les parts éligibles à la réduction d'ISF sortent de l'assiette taxable à l'ISF. Soit une seconde économie d'impôt annuelle.

- A l'échéance (Mandat de gestion). Taxation des plus-values dans le cadre de la fiscalité des valeurs mobilières, après abattement pour durée de détention.

- A l'échéance (FCPI, FIP). Exonération des plus-values (hors prélèvements sociaux).

 

Vous pouvez cumuler les réductions (mandat de gestion, FCPI, FIP), sous réserve que l'économie totale d'ISF n'excède pas 45 000 €.

Dispositif non soumis au plafonnement des niches fiscales (10 000 € en 2016).

Attention. Si la réduction d'impôt obtenue est supérieure à l'impôt réellement dû, le surplus n'est pas remboursable, ni reportable.

 

-----

 

Inconvénients.

- placement à risque: capital investi sur des entreprises non cotées / cotées, et sur la bourse

- aucune garantie du capital investi ni de rentabilité

- PME françaises situées sur 4 régions limitrophes (FIP)

- obligation de conserver les parts 5 ans (minimum) à compter de la souscription sous peine de remise en cause de la réduction d'impôt (mais 3 cas de déblocage anticipé : licenciement, invalidité, décès du porteur de parts ou de son conjoint / partenaire soumis à imposition commune)

- liquidité très limitée, quasi nulle avant 5 ans ; en réalité, investissement à long terme : jusqu'à 10 ans

- frais annuels de gestion élevés

 

produit investissement optimal taux de réduction réduction ISF

 

Mandat de gestion 90 000 € 50 % 45 000 €
FCPI ou FIP 36 000 € 50 % 18 000 €
pixel_trans
pixel_trans
Aucun produit ne correspond à votre recherche.